こんにちは、C2J 掲示板へようこそ    「新規登録」    「ログイン」
cmall
閲覧回数:63 | コメント数:0
jiaqing

jiaqing

2016-07-14 14:09:31

Nous ne vous le dirons jamais assez, il faut toujours tout remettre en cause, tout vérifier par soi-même,

même ce que nous vous proposons ici sur le camera espion blog!

La meilleure information est celle que vous aller chercher vous-même. Un blog tel que celui-ci propose un certains contenu, et c’est l’ensemble des connaissances, les liens, des acquis en tout genre des participants qui permet de se rapprocher réellement de la vérité, ou du moins de ce qui y ressemble…


Il est malheureusement toujours possible de se tromper, de commettre une erreur ou de voir son jugement faussé par une mauvaise interprétation, ce qui arrive parfois même aux plus aguerris, l’information circule extrêmement vite, les sources sont de plus en plus nombreuses, et les réseaux sociaux n’arrangent pas grand chose, nous pouvons y voir circuler tout et n’importe quoi, si l’on ne vérifie pas les sources.

D'après les révélations du quotidien croate Jutarnji list, des caméras de surveillance d'un restaurant de Zagreb auraient filmé en 2009 un rendez-vous au cours duquel l'ancien Premier Ministre croate Ivo Sanader aurait monnayé le rachat par la société hongroise MOL du contrôle de la compagnie croate pétrolière INA (LINK)

Sachant que les mini caméra de surveillance ne sont généralement pas installées à l'intérieur des bâtiments, qu'elles sont, le cas échéant, parfaitement visibles et que, quoi qu'il en soit, les enregistrements vidéos sont légalement détruits au delà d'un délai de conservation assez bref, il est évident que Sanader et Hernadi ont été piégés.

camera espion pas chercaméra miniature wifi

Mais par qui ?

De même que dans l'affaire BETTENCOURT c'est le majordome qui a trahit sa maîtresse, de même dans l'affaire Sanader c'est le restaurateur qui a pêché. D'après une source proche de l'enquête, la fameuse vidéo dont fait état Jutarnji list aurait été tournée dans le restaurant « Marčelino », situé Jurjevska ulica à Zagreb. Il s'agit d'un bâtiment appartenant au père d'une sportive croate célèbre. Ce bâtiment est donné en location à Mario Čerhak qui y exploite le restaurant dans lequel le HDZ avait installé, lors des dernières microcaméra élections, son siège de campagne. A l'époque déjà, Mario Čerhak se vantait de tout enregistrer et de connaître tous les secrets des partis politiques croates. Il se vantait également, chose plus étonnante, de monnayer ses enregistrements. Comment, dès lors expliquer que ce film se retrouve dans le dossier pénal en cours contre Ivo Sanader ?

Dans son édition d'aujourd'hui, le journal Jutarnji list nous explique que c'est lui qui a découvert la mini caméra de sport, que Mladen Bajic, Procureur Général ne la connaissait pas et que le film sera remis aux enquêteurs lundi 07 novembre 2011 (LINK).

Il est vrai qu'entre temps, l'un des avocats de Sanader a affirmé que le rédacteur en chef de Jutarnji list et le Procureur Général Bajic avaient été vus attablés à la terrasse d'un café le samedi 29 octobre 2011, l'information sur l'existence de la vidéo étant sortie le lendemain dans ledit journal...

Sauf que l'explication de Jutarnji list ne tient pas. Sachant que ses enregistrements sont illégaux, Mario Čerhak n'a aucun intérêt à prendre le risque, en allant voir la presse, de s'exposer à une plainte des avocats de Sanader. Le Procureur Général Bajic n'est-il pas le mieux placé pour garantir l'anonymat voire l'immunité à un repenti ?

Surtout, nous attendons avec impatiente de découvrir les épisodes à venir de cette auberge balkanique. Sachant que tout y était enregistré, il sera intéressant de voir si d'autres arrestations stylo espion enregistreur suivront.

Quoi qu'il en soit, les hommes politiques croates et hommes d'affaires étrangers apprendront désormais qu'à Zagreb, il peut être risqué de se rencontrer au restaurant.

La brigade financière de la PJ de Lyon a découvert une nouvelle technique inédite de détournement de cartes bancaires, en démantelant un réseau complet.
C’est un bout de plastique de trois centimètres sur un. Avec une mini-carte électronique collée derrière, invisible à l’œil nu. Sa couleur verte est exactement celle du bec où s’introduisent les cartes bancaires sur les distributeurs automatiques de billets. Ce qui permet de contourner les récents becs, précisément conçus pour éviter les piratages. Ce petit rectangle constitue la dernière des trouvailles technologiques inventée par des Bulgares, pour copier et détourner les cartes bancaires. La plaquette copie la piste magnétique de la carte. Une mini-caméra enregistre simultanément le code confidentiel. Depuis une bonne dizaine d’années, les Bulgares sont spécialistes en la matière. Chargés de développer l’informatique au temps de l’empire soviétique, ils ont gardé un sens aigu de l’innovation technique. Cette trouvaille a été découverte par la brigade financière de la police judiciaire de Lyon.

Au début de l’histoire, ce n’est qu’un simple stylo, capable d’écrire grâce à sa mine rétractable. Il possède un design élégant de montre espion camera couleurs noir et argent.

Le vrai changement, c’est lorsque vous abaissez le cache de l’objectif , votre stylo se transforme tout à coup, en caméra espion MINI DV ! Une simple pression sur le dessus permet de mettre en marche et d’arrêter la caméra.

La résolution de 720p autorise l’enregistrement de films avec une impressionnante qualité d’image pour un objet de cette taille. 30 images par seconde, 1280*720 sous format AVI. Même en mouvement la vidéo obtenue est impeccable et d’une stabilité épatante.Très simple d’utilisation. Une simple pression du pouce suffit pour déclencher l’enregistrement.Le chargement de la batterie via la connexion usb s’effectue en dévissant le stylo
Vous pourrez donc recharger l’appareil via un port caméra sport.


この投稿をコメントする